Molière, Dom Juan, Act III, scène 2

 

Objet d’Etude : Le théâtre : texte et représentation

 

Séquence 5 : Dom Juan de Molière

 

Texte 1 : Molière, Act III scène 2

Didn't she give us a commentaire corrigé de cette scene? 

G trouvé celui la sur internet, visiter le site, ya presque ttes les scenes qu'on étudie (pr DJ) et un commentaire sur l'Albatros: http://fiches.skyrock.com/5.html

Intro :
• Sc. met présence héros libertin rationnel et impie et pers complètement opposé tant dans hiérarchie sociale qu'aux points vue éthique et idéologiques, dont c'est la seule apparition dans pièce : un ermite nécessiteux (Franciscains faisaient vœu pauvreté, vivaient hors société pour se consacrer prière)
• Qui sortira vainqueur de cette scène qui illustre un aspect de la philosophie libertine ?


1) Un affrontement manichéen :

a) Le grand seigneur et le misérable :
• DJ un peu jaloux, envieux P qui a trouvé sens vie (foi), alors que lui n'a aucun sens à son existence 
• Tutoiement de DJ ('Mon ami') envers P alors que P le vouvoie ('Monsieur') : politesse excessive avec effet redondance. Cela traduit mépris récurrent de DJ envers < dans plan social
DJ s'impose déjà, c'est un libertin, maître de sa vie alors que P est sous influence D
• P prévient danger, + important encore, M nous présente H qui voue vie prier pour autres : altruisme

b) La réaction de Sganarelle :
• Face à affront entre bien et mal, S représente médiocrité qui apparaît à travers "va, va, jure un peu"
• Reste complice de son maître et se désolidarise du pauvre. 


2) La dimension argumentative :

a. L'enchaînement des répliques donne raison à Dom Juan :
• DJ devient provocateur lorsque P lui promet attirer faveur C en échange du don d'argent : reproche de monnayer infos, alors qu'il devrait agir de manière desintérréssé
• S'emploi à démystifier pouvoir prière par ironie : se sert dialogue pour conduire démonstration logique par déduction en manipulant P : 
- impératif méprisant, arrogant
- interrogatives sous-entendue
- puis déclarative, généralisante et négative

Réponses P nourrissent arguments et railleries :
• Prier pour que autres aient du bien est incompatible avec fait que soi-même on n'ait rien : contradiction relevée par antithèse 'nécessité / être bien dans ses affaires 
• 'Un H qui prie le Ciel...ne peut pas manquer' : ironie par la négation : en l'assurant de sa situation 
Misérable, P présente à DJ conclusion qu'il attendait et affirmation thèse : D récompense mal fidèles. 
==> DJ offre a nouveau son aptitude à raisonner et philosopher

Moyens utilisés pour persuader :
• Interjections et paroles moqueuses ('Ah ! Ah !')
• DJ, en bon comédien, feint de s'étonner de inefficacité prière par des questions de rhétoriques

b. Le pauvre, personnage de conséquent :
• P ne chercher qu'à se défendre humblement avec humilité
• Affiche ses convictions et s'y tient sans dévier d'un pouce (on ne sent pas la moindre hésitation)
• Sans vraiment développer d'arguments, ce pers frappe par sa fermeté
Moyens utilisés pour persuader :
• Lexique pour attendrir, susciter compassion: 'pauvre, grande nécessité, un morceau pain, Hélas!'
• Modalisateurs 'je vous assure que, j'aime mieux' montrent discrètement que H de conviction
• La question de rhétorique
• Constance ton humble et digne : répond jamais moqueries, agresse jamais, traite tjrs DJ avec respect


3) Une scène à valeur symbolique :

a) Un nouveau défi : le blasphème :
• Ayant prouvé inutilité prière, DJ offre aumône à condition que P insulte D et donc renie sa foi.
• P s'identifie à sa foi et s'il la renie, il n'aura plus rien et il se reniera lui-même. 
• Dialogue prend tour dramatique, marqué par phrases brèves et succession impératifs chez DJ et S : c'est incitation, pression qui domine
• Sens dico séduire : tourner vers soi, arracher = DJ veut vraiment arracher tous ceux qui se sont consacrer à D et tourner leur amour, leur foi vers lui (P, Elvire)

b) Dom Juan tentateur :
• C'est DJ qui impose situation chantage : il tient les rênes, défini les règles du jeu et le fait durer
• Aspect corrupteur DJ : veut acheter foi P par louis d'or 
• Tentation + en + forte par gradation des injonctions dans ordre de jurer: 'que tu veuilles => il faut jurer => jure donc'
• Aspect diabolique, sadique par jeu scène : louis mis sous yeux P. Veut détruire P sur plan spirituel
• Valeur symbolique louis: représente 30 deniers => somme argent Judas, apôtre Christ, avait reçu pour dénoncer le Christ à Pilate. Rapprochement évident. DJ demande P de renier D pour 30 deniers.
• Autre référence évangile de Matthieu où Diable tente de soudoyer croyant : DJ coté satanique 
• P par phrase ? cherche à susciter questionnement sur porté de l'acte ordonné. Et même dans apostrophe 'Monsieur' qu'on peut interpréter comme supplication

c) L'échec de DJ face à une force totale :
• Force morale P vient de D, donc double affrontement entre DJ et P et DJ et D
• P résiste malgré tout et refuse net compromis
• Réaction DJ est chute surprenant : Pour pas perdre la face et échapper au + vite à la situation en sa défaveur, DJ donne écu "pour l'amour de l'humanité" 
Phrase ambiguë : A travers elle, DJ lance défi D, en donnant écu il fait ce que D n'est pas capable
S'oppose expression "amour de D". DJ plie pas à morale religieuse : provocation, peut se passer de D)
• Morale époque est de faire le bien pour faire plaisir à D. Par son attitude sacrilège, DJ a peut être réussi à mettre doutes dans esprit P et peut être que défaite est pas totale. 


Conclusion :
• Au thème de impiété de DJ ; s'ajoute celui du sacrilège à travers blasphème
• Même si DJ domine conversation au début, il y a un renversement situation car il atteint son but dans argumentation logique mais parvient pas à faire jurer P

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site