Charles Baudelaires, "Le Cygne"

Objet d’Etude : La Poésie

 

Séquence 4 : La Poésie Moderne

 

Texte 1 : Charles Baudelaire, « Le Cygne», Les Fleurs du Mal

Introduction :

On sait à quel point « la fréquentation des villes énormes » constitue une des sources favorites de Baudelaire. Il se fait le peintre de la modernité urbaine.

Le spectacle du Paris des années 1860 est l'occasion pour le poète de se laisser aller au souvenir du vieux Paris. Ce poème s'inscrit donc sous le signe de l'évocation mélancolique du passé.

Dans un premier temps, nous montrerons comment le souvenir se définit comme le ressort de la création poétique. Dans un second temps, nous montrerons comment l'ensemble du poème s'inscrit sous le signe de la souffrance.

Le  Souvenir, ressort de la création poétique

             1) La ville catalyseur de la mémoire

             2) Tonalité lyrique

             3) Trois personnages en quête de passé

Sous le signe de la souffrance

             1) L'exil

             2) Le cygne, mythe fatal

 

Note que Gaty a pris du prof: 

Plan: 

I) Tableau Parisien

II) Lyrisme
    1) Thème
    2) Personnel
    3) Universel

III) Dimension Allégorique
    1) Le Cygne allégorie de l'exiler
    2) le souvenir
    3) Le poète de l'allégorie

=> parallèle avec l'Albatros: oiseau symbole du poète

 

Note de Palmyre (plus détaillé que celle de Gaty)

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×